J’ai quitté mon emploi pour me lancer (I)

Le titre sonne un peu dramatique je vous l’accorde mais l’histoire ne l’est pas. J’ai juste envie de partager avec vous cette nouvelle aventure que je vis en ce moment. Pour mieux comprendre, voici un petit résumé de la situation: j’ai quitté mi-décembre 2015 mon poste en marketing dans le secteur de la mode pour me lancer dans d’autres projets et devenir entrepreneure.

Ce n’est pas que je n’aimais plus ce que je faisais mais je ressentais un réel besoin de me lancer dans mes propres projets (pour simplifier les choses je n’ai pas un mais plusieurs projets en vue). J’avais commencé à travailler sur certains d’entre eux mais avec des journées de travail très remplies et ma famille ce n’était plus possible. Un choix s’imposait car j’avais l’impression d’en faire énormément mais de tout faire à moitié et pour moi qui aime les choses bien faites, c’était extrêmement frustrant.

Alors plutôt que de prendre le risque de regretter un jour, je me suis donnée quelques mois pour me lancer dans une autre voie et voir si c’est ce qui me convient et si la réussite est au rendez-vous.

L’idée d’entreprendre est en moi depuis toujours, j’ai fait certains essais qui n’ont pas aboutis ou travaillé sur des projets qui finalement ne se sont pas avérés faisables. Mais je crois que j’ai surtout eu peur de me lancer vraiment et entièrement, peut-être par peur de l’échec et un peu aussi de la pression sociale qui laisse entendre que réussir c’est entrer dans un moule. Il n’y a aucun mal à faire parti de ce ‘’moule’’ mais il faut aussi accepter que ce n’est pas forcément ce qui nous convient le mieux, ou du moins à une certaine période de sa vie.

Je crois aussi que j’attendais de trouver L’IDÉE qui ferait de ma démarche un succès mais je me suis finalement rendu compte qu’être entrepreneur(e), ça peut se faire avec tout un tas d’idées et pas seulement avec THE idée qui déchirera tout, tout de suite.

C’est un peu un saut dans le vide car je n’ai aucune assurance que rien ne marchera, la sécurité financière n’est plus assurée et mon avenir proche ressemble plus à un point d’interrogation mais je me sens bien de l’avoir fait, en accord avec moi-même (et ce n’est pas- rien, ça!)

C’est un peu difficile d’expliquer où j’en suis concrètement car j’ai plusieurs projets au stade de l’étude que je ne peux pas encore dévoiler. Je dois dire que le multi-entreprenariat m’attire car j’ai trop d’idées en tête, trop de choses qui m’attirent et que j’ai envie d’essayer. J’ai quand même dû me raisonner afin de respecter l’adage: chaque chose en son temps.

Mais je vous donne un petit aperçu rapide de mes projets à cet instant:

-Ce blog que je viens de lancer et dont je suis fière, j’aime écrire, créer, partager. En vivre un jour, j’aimerais bien, mais je sais qu’il y a peu d’élu(e)s alors pour l’instant je reste sur le plaisir qu’il m’apporte.

-Je participe au lancement d’une nouvelle entreprise et je m’occupe de toute la partie marketing/communication/ Relations publiques — plus de détails à venir 🙂

-Je travaille depuis plus d’un an sur un concept de site web dont je ne peux pas vous parler car il est actuellement en étude chez des avocats afin de savoir s’il est juridiquement faisable.

Alors oui c’est un peu fou, j’en ai conscience, mais j’étais arrivée à un point de ma vie où j’en avais besoin et je sentais que je devais le faire. Bizarrement j’ai une grande confiance en l’avenir même si je ne suis pas sûre de ce qui se passera et je vois 2016 comme étant mon année ( le positif attire du positif). Et puis franchement si on ne croit pas en son projet, personne n’y croira a notre place.

J’ai la chance d’avoir un conjoint qui peut me soutenir pendant cette période même si on va clairement devoir revoir notre budget à la baisse, ceci dit, on n’a rien sans rien.

A ceux qui me dise que c’est risqué je réponds que la vie est trop courte pour se faire c…. enfin s’embêter quoi!

J’ai aussi entrepris par la même occasion un travail sur moi même, pour me redécouvrir: mes talents, mes envies, dans le but de me recentrer sur moi et ce que j’aime faire.

Je vous écris tout cela aujourd’hui car je suis maintenant dans un bon état d’esprit mais je suis passée par de nombreuses phases de doutes, de nuits blanches, d’heures à tellement cogiter que je m’en épuisais.. Maintenant je me force à balayer mes doutes dès qu’il arrivent pour rester concentrée et continuer d’avancer.

L’erreur que j’ai faite au départ c’est vouloir tout faire en même temps (on clique où pour avoir des journée de 40 heures? 🙂 ). Plus je pensais à tout ce que je devais faire, plus je regardais mon immense to-do liste et moins j’en faisais. Ma productivité étant en baisse ça me faisait stresser, bref un cercle vicieux totalement contre productif.

Alors je travaille beaucoup sur moi pour prendre les choses étape par étape, une tâche après l’autre tout en gérant bien les priorités et tout se met en place en douceur.

Je ne sais pas de quoi demain sera fait, mais j’ai confiance en ses possibilités et j’essaye de rester à l’écoute des opportunités et des signes (désolée pour le côté cliché mais c’est vrai). Je veux me laisser le temps de voir ce qui peut se passer et ce que la vie a à m’offrir sans chercher à tout contrôler.

J’ai bien conscience que ça ne pourra pas durer des mois et des mois mais pour l’instant je m’essaye et je travaille dur pour atteindre mes objectifs.

Je vous dis à bientôt pour la suite de mon aventure et je vous invite aussi à partager vos expériences personnelles à ce sujet.

7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *