Soit on est, soit on n’est pas!

Il y a toi qui m’a tant aimé en silence dans le passé.
Puis il y a moi maintenant qui voudrait tellement être avec toi.

Autant que j’ai envie d’y croire, que je m’accroche à un éveil de ta part, à un changement radical… Ce qui me reste de raison quand il s’agit de toi est là pour me rappeler que soit on est, soit on est pas, et nous deux on n’a jamais vraiment été. 

Mon cœur a  pourtant été exemplaire à me faire perdre tout forme de raison quand il s’agissait d’expliquer ton comportement.
C’est normal, nous deux ça n’a jamais été le bon timing et c’est ce qui fait la beauté de notre histoire.
Sauf que si vraiment on avait voulu être on aurait été. On l’a peut être voulu mais pas assez, pas au bon moment, pas ensemble.. ou peut-être que toi jamais vraiment finalement.

Soit on est soit on est pas. Et pourtant on aurait pu être tellement bien.
Ce lien qui nous unit depuis si longtemps parait pourtant si beau et unique. Je t’ai confié mon secret le plus intime, tu m’a confié ta grande blessure d’enfant.
Avec toi je me sens chez moi, c’est simple mais je n’ai besoin de rien de plus. Sauf que malgré tout ça on n’est pas.
Ni le temps, ni le rapprochement géographique, ni les circonstances de la vie ne changeront ce fait. 

Alors oui c’est dur, oui on se dit que les semaines vont apaiser la peine, puis on se dit que ce n’est plus qu’une question de mois.. Mais la nostalgie et la tristesse de ce qui aurait pu être, elles, sont toujours aussi présentes. 
Alors oui je vais me faire une raison et tu finiras par quitter mes pensées. Je ne pourrais jamais te détester, c’est au dessus de mes forces. Je t’en voudrai cependant toujours un peu de ne pas avoir eu le courage d’assumer ta vérité. De l’avoir noyée dans les mots magnifiques que tu n’as cessé de me répéter.

Oui mon cœur à mal et même si c’est dur à avouer, la réalité c’est que je ne suis pas encore prête à m’ouvrir à un autre homme que toi. Pas encore, c’est trop tôt.
Les autres diront que c’est insensé, qu’il est passé suffisamment de temps, qu’il faut t’oublier…
Mais tu sais, je me fous de ce que disent les autres. Moi seule je sais. Moi seule je te ressens encore partout en moi. Tu es beaucoup trop présent dans mon cœur et c’est toi seul que mon corps veut… pour l’instant.
Alors j’ai décidé de ne pas aller à contre courant de mon cœur et de m’accorder le temps de guérir. Car oui je vais guérir de toi. Oui j’aimerai à nouveau. Oui je serai heureuse loin de toi. Oui un jour tu n’occuperas plus toutes mes pensées. Mais ce serait me mentir que dire que ce jour est arrivé. Alors je fais de la patience ma meilleure alliée contre cette envie de toi.

La seule chose que je te demande c’est d’arrêter de me dire que tu viendras, que je suis celle avec qui tu aurais voulu être et qu’un jour on pourra enfin vivre notre histoire. Cette histoire qu’on aurait dû vivre il y a des années. 
Si ce n’est pas maintenant, ce ne sera jamais, c’est comme ça, c’est la vie. On est ou on n’est pas! Et mon amour, nous, clairement on n’est pas. 
Arrêtes de te leurrer dans tes fantasmes d’un jour où tout serait différent et où la vie serait enfin de notre côté.
Au fond de toi, tu le sais, tout comme moi. Si on est pas maintenant on ne sera jamais.

Alors je garde avec moi le souvenir de nos moments de sérénité absolue et de la douceur de nos étreintes. Ces moments qui m’ont fait renaître à moi-même. Ces moments où j’ai réappris à vivre l’instant présent. Le faire contre ton corps, sous ton regard bienveillant était un véritable cadeau de la vie. 

Maintenant je te laisse partir ainsi que les bribes de notre histoire potentielle. Je le fais avec beaucoup d’amour. En prenant cette décision, je me choisis, avec beaucoup d’amour aussi. 
Je sais que la vie t’a mis sur ma route pour une raison, je ne sais juste pas encore laquelle. 
Je t’aimerai toujours. Je pense que tu le sais déjà. Malgré la peine qui m’habite depuis des mois, je ne changerais rien et je remercie l’univers de t’avoir connu. 

2 commentaires

  • Wow ! Si bien écrit. Je t’envoie plein de douceur, ce matin. Je te félicite de te choisir. Il occupera toujours une place bien spéciale dans ton coeur. J’en ai un aussi. Je pense qu’ils passent dans notre vie pour une raison bien précise, et on chemine tellement à travers ça !
    Un très beau texte ! Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *